Peut-on faire du yoga sans être souple ?

Bien sûr, plus on a l’impression de ne pas être souple, d’être bloqué, raide, plus le yoga va nous aider à dénouer les tensions. La souplesse pour le yoga n’est pas un état à travailler en forçant le corps par des étirements intempestifs, mais le résultat d’une pratique qui vise à éliminer les tensions. La souplesse viendra d’elle-même, naturellement, lorsque l’on aura éliminé par la pratique ce qui la limite.

Le yoga semble assez à la mode aujourd‘hui et l’on entend parler de beaucoup de sortes de yoga. Qu’en est-il ?

Effectivement, l’effervescence médiatique actuelle autour du yoga est assez étonnante, surtout à l’échelle de l’histoire du yoga, vieux d’environ quatre mille ans ! Il est très révélateur que des mots comme » zen » fasse maintenant partie du langage courant. Dans un contexte d’accélération généralisé des modes de vie, de stress diffus, le yoga assimilé par l’occident prend une place particulière. Il est loin le temps où l’on passait pour excentrique si l’on faisait du yoga. On peut dire tant mieux si le yoga est à la mode. Evidemment, la société n’est plus sous la dépendance de la religion et c’est plutôt le marché et le profit qui sont tout-puissants. Cette diffusion à grande échelle notamment aux Etats Unis conduit des marques à sponsoriser des » évènements » yoga et à utiliser des valeurs du yoga pour des slogans publicitaires.

Pouvez-vous nous aider à nous y retrouver et à vous situer par rapport aux différents yoga dont on entend parler, bikram Yoga, acro Yoga, Yoga en musique ?

Le Yoga est déjà multiforme dans son pays d’origine, l’Inde, et il a emprunté des voies ou des « lignées » reflétant la personnalité et les apports de quelques grandes personnalités en Occident. Mais on peut dire que nous nous inscrivons dans la tradition du Yoga telle qu’elle a été mise au point en Occident dans la deuxième moitié du XXème siècle. Le cours fait l’objet d’une structure précise généralement en six grandes étapes : un temps de relaxation pour passer de l’extérieur au recentrement sur soi, divers exercices destinés à préparer le corps pour les postures sont effectués, puis les postures proprement dites peuvent être abordées, ensuite l’attention au souffle, présente dans tout le cours peut alors faire l’objet d’un travail spécifique, afin d’aborder progressivement les états de concentration et de méditation, avant de ménager une transition pour reprendre contact avec les activités habituelles.

Les différents types de yoga exotiques souvent dits « américains » qui sont nés récemment correspondent aux différents points d’entrée dans le yoga : besoin de mincir, de sculpter, de tonifier son corps, allié à un besoin de retrouver un équilibre de vie, à lutter contre le stress et l’insomnie. Il faut pratiquer, tester et choisir ce qui convient le mieux à un moment donné de son parcours. Les phénomènes de mode par définition passeront, et le yoga restera. Beaucoup d’approches sont intéressantes, toutes les activités physiques, bien conduites ont un intérêt pour la santé et la détente. Quant à savoir si c’est encore du yoga, il faut faire attention et bien choisir son enseignant. Le Yoga épanouit l’individu bien au-delà de son apparence physique, et lui ouvre un chemin de transformation grâce au travail sur le corps certes, mais aussi et surtout sur le souffle. La pratique doit donner un sentiment de profonde détente et de grande stabilité émotionnelle et psychique.

Le Yoga et la méditation sont-ils liés à une religion, ne vais-je pas être gêné par la culture indienne ?

Le Yoga est né en Inde et y reste très pratiqué, ainsi que par les moines Bouddhistes, les américains de toutes religions… Il s’agit d’une voie de sagesse qui a acquis une grande compréhension du fonctionnement des mécanismes physiques et mentaux sans lien avec une idéologie ou une religion. Chacun peut pratiquer et garder ses convictions et ses croyances. On cultive une autre manière d’être grâce au développement de la stabilité intérieure, on agit plus sereinement, dans un cadre hors des religions ou sectes en tout genre. P. Masson Ourcel disait « le Yogi est un héroïque explorateur de la biologie vécue. »

Qui était Nil Haoutoff auquel se réfèrent plusieurs enseignants de Viveka Magellan ?

Il a fait partie des précurseurs de l’introduction du yoga en France après la guerre et est un des fondateurs de l’Ecole Française de Yoga et de la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Cette lignée d’enseignants, transmise notamment par Patrick Tomatis et Philippe de Fallois, constitue une des quatre grandes lignées enseignées dans l’Ecole de la Rue Aubriot. Une grande précision dans les postures est requise, un engagement soutenu dans l’effort et le relâchement des tensions inutiles cohabitent dans la pratique. Une grande attention est portée au développement d’une respiration complète grâce à l’ouverture thoracique. Florence Schuster et Serge Tardy font partie de cette lignée.

Peut-on venir si l’on a des problèmes de dos ?

Nous avons tous des petites ou grandes fragilités. C’est votre médecin qui pourra vous dire si votre état permet une pratique et vous donner des indications sur votre pathologie et voir si des mouvements sont à proscrire. L’intelligence du corps du Yoga permet de bénéficier de ses bienfaits toute la vie, mais toute pratique doit être confortable dans l’aisance et la fermeté. L’attention de votre enseignant qui a reçu une solide formation en anatomie vous permettra de discuter avec lui si vous le souhaitez des éventuelles précautions à prendre. Vous allez prendre progressivement conscience de vos zones de tensions ou fragilités.

En savoir plus sur le mal de dos et le yoga

Mon premier cours de Yoga

Pour découvrir le Yoga et/ou Viveka Magellan, vous pouvez venir :

  • Faire connaissance et prendre un cours d’essai (10 €).
  • Essayer plusieurs cours en profitant de l’offre découverte de trois cours sur un mois (45 €).

Que faut-il que j’apporte ?

  • Vous trouverez sur place tout le matériel nécessaire, tapis, sangles, coussins…
  • Les vestiaires vous permettront de vous changer sur place.
  • Prévoyez une tenue confortable : leggings, patalon de danse, jogging, t-shirt, pull, chaussettes confortables pour la zone parquet sans chaussures.

Faut-il réserver ?

  • Merci de vous inscrire, y compris au dernier moment, pour la bonne régulation des groupes par texto ( 06.29.57.10.23) ou mail (contact@viveka-magellan.fr).
  • Arriver 5 à 10 mn avant le cours, pas plus, et sonner à l’interphone Viveka Magellan. On vous ouvre et c’est ensuite dans la cour, la porte vitrée à droite.
  • Prévoir de pratiquer de préférence le ventre léger.

Une fois sur place, prévenir votre enseignant de tout souci de santé qui pourrait être gênant pour la pratique. Ne pas hésiter à demander conseil.

Et voilà, vous êtes enfin sur votre tapis. Bonne pratique !

Mon emploi du temps ne me permet pas de venir régulièrement. Que me proposez-vous ?

La première solution possible si vous ne pouvez pas venir chaque semaine, c’est de prendre vos cours à l’unité ; Nos tarifs sont calculés au plus juste. Vous réglez à chaque venue, c’est très souple.

La deuxième solution possible, c’est de choisir un atelier le week-end :

  • Le dimanche matin (10 h-13 h) vous avez le temps de bien approfondir un sujet ou une pratique sur une demi-journée, dans le cadre d’un petit groupe d’une douzaine de personnes. Les thèmes sont variés et vous pouvez choisir en fonction de vos goûts.
  • Le samedi après-midi (16 h 30-18 h 30), environ une fois par mois, un atelier de deux heures de Kundalini yoga.

Vous avez des contraintes particulières ou un rythme professionnel compliqué ? Parlons-en et nous essaierons de vous proposer un système adapté.

Dois-je réserver mes cours ?

  • Vous n’êtes jamais venu, merci de vous inscrire ( voir mon premier cours).
  • Si vous êtes abonné, votre place vous est reservée dans le cours que vous avez choisi, vous n’avez pas à réserver.
  • Si vous souhaitez changer de cours par rapport à votre cours habituel, c’est possible en mettant un texto ( 06.29.57.10.23) ou mail (contact@viveka-magellan.fr), y compris au dernier moment, tant que nous avons de la place, vous pouvez changer.

Qu‘est-ce qu’une posture de yoga ?