La méditation  n’est pas une évasion mais une rencontre sereine avec la réalité. Voici ce qu’en dit sans ambages Thich Nhat Hanh.

L’atelier du dimanche 9 février sera consacré au passage entre le travail physique, qu’il concerne les muscles, les tendons ou l’ouverture de la cage thoracique et la pratique de la méditation. Les postures spécifiques du hatha-Yoga et le travail sur le souffle ne sont en fait qu’une préparation, un entraînement du corps à ce que l’on appelle la méditation. Cette assise va permettre d’installer un état de grand calme dans lequel l’esprit va enfin pouvoir se poser afin que la lucidité, « viveka », puisse s’exercer sereinement. Cet approfondissement de la pratique sur le tapis et son ouverture naturelle vers l’assise sur une demi-journée vous aidera à rester serein au quotidien.

Une deuxième pratique d’intériorisation, le Yoga-nidra, sera proposée au mois de mars par Danielle. Ce Yoga un peu particulier cherche à installer un état de sommeil lucide, dont Danielle nous présente les grandes lignes ci-dessous :

« Nidra signifie « sommeil ».

Mais le sommeil lui-même, comme la somnolence, ne doit pas apparaître une fois la pratique de yoga-nidra maîtrisée. C’est un sommeil lucide.

Le yoga-nidra est un yoga sans geste qui se pratique allongé sur un tapis et sous une couverture.

Il a pour but d’affiner l’outil mental dont l’ennemi numéro un est le surmenage.

La séance de yoga-nidra est fondée sur l’écoute et la voix.

La pratique correspond à un voyage organisé traversant l’un après l’autre les différents corps (physique, pranique, mental, psychique et causal) qui nous composent.

Une séance de yoga-nidra dure selon la tradition 48 minutes, mais il convient d’ajouter 6 minutes pour s’installer, se préparer et 6 minutes après pour se reposer, ce qui fait exactement 1 heure.

Elle comprend :

  •  La préparation et prise de conscience du souffle.
  •  La rotation de conscience qui consiste à placer un maximum de conscience successivement sur différents lieux du corps.

L’idée c’est de ressentir, comme si on caressait mentalement.

Il s’agit de sentir les particules qui compose le corps, d’entrer véritablement en contact avec ce que le yoga nomme l’enveloppe d’énergie (pranamayakosha).

  • Le développement des sensations.
  • La création, visualisation d’histoires et d’images.
  • Le lâcher prise.

Et l’ensemble de la technique s’achève sur un retour à l’état de veille. 

Le yoga-nidra ressemble, vu de l’extérieur, à une relaxation et certes il relaxe, mais la relaxation n’est pas son but, le but du yoga-nidra est même à l’opposé de la relaxation, le yoga-nidra ne cherche pas à nous endormir, mais au contraire à nous éveiller.

C’est effectivement une technique de libération.

Le yoga-nidra permet de sortir doucement des choses anciennes, de s’alléger en dénouant les tensions qui existent sur les plans physique, émotionnel et mental.

C’est un acte de purification, un processus de nettoyage, une manière de se libérer de ses miasmes.

Chacun vivant ses propres expériences, on devient sa véritable nature et cela est fascinant.

Le yoga-nidra convient aux personnes qui désirent changer intérieurement. »

Il nous a paru enrichissant de proposer cette pratique dans le cadre des cours réguliers pour celles et ceux qui seraient intéressés. La date du mercredi 19 mars a été retenue avec Danielle, aux horaires habituels 18 heures et 19 heures 45. Une pratique de Yoga d’une demi-heure précédera le Yoga nidra. Si vous avez envie de participer à cette séance, merci de vous inscrire. Si vous venez habituellement le mercredi, et ne souhaitez pas vous initier au Yoga-nidra, vous pouvez soit remplacer votre cours, soit prolonger votre abonnement d’une semaine.

Rappelons pour mémoire que s’intégrera également dans cette thématique de la sérénité, le dernier atelier du trimestre le dimanche 9 mars qui sera consacré au stress et aux diverses pratiques yogiques qui peuvent nous aider à le comprendre, à l’apprivoiser et à le réduire.

Renseignements: 06 29 57 10 23

Réservez maintenant : cliquez !

A très bientôt aux Batignolles, bonne pratique à tous !