Chers amis du yoga et d’ailleurs,

Pourquoi le plaisir de la lenteur a-t-il disparu ? Pourquoi le fait de prendre des moyens de transport tels que le train ou le bateau, quand on peut prendre l’avion, peut-il être vécu comme une provocation par certains

Parce que la vitesse est la forme d’extase dont la révolution technique a fait cadeau à l’homme, répond Kundera.

31

32

Défendre une certaine philosophie de la lenteur, c’est se reconnaître la possibilité de ne pas brusquer le temps et de ne pas se laisser bousculer par lui. C’est un acte de résistance à la pression ambiante et à la course permanente. La rapidité est certes excitante, grisante, et des journées bien remplies procurent une grande jubilation, jusqu’au moment où nous avons la sensation de devenir des drogués de l’activité. Cette dépendance à l’action finira par faire disparaître les moments de détente, de décompression, notre vie nous échappe.

Il est alors temps de retrouver la bonne cadence, »tempo giusto », comme disent les musiciens, le tempo de référence, réglé sur la pulsation vitale du coeur humain. La voie du Yoga conduit tout naturellement à réfléchir sur notre rapport au temps, à l’alternance entre travail et vie personnelle. Notre façon d’habiter le temps pendant une pratique de Yoga, cette conscience affinée de l’instant présent influence petit à petit le quotidien. On fait des choix, on se laisse des plages de temps pour soi, afin de ne plus toujours dire « je n’ai pas le temps ».

Même en courant, je n’aurai pas le temps, pas le temps… chantait Michel Fugain, même en volant, je n’aurai pas le temps, pas le temps…

34

Van Gogh « les chaussures »

Eloge de la lenteur: l’atelier du dimanche 22 juin, de 10 h à 13 h, le dernier avant les vacances d’été, cultivera par la pratique, notre aptitude à la lenteur. Emprunter la voie du Yoga, c’est cultiver un certain art de vivre en prenant son temps, car ce qu’on appelle temps est notre durée de vie, ce serait dommage de ne pas le voir passer. Alors dimanche ne venez pas en courant, profitez du voyage jusqu’aux Batignolles.

Il ne faut pas lâcher le mouvement pour rechercher la tranquillité, il faut au contraire rechercher la tranquillité au sein du mouvement. Dans le mouvement même, il y a une éternelle tranquillité. Seng Chao

VACANCES D’ETE :

Fermeture le samedi 12 juillet après les cours. Reprise lundi 1er septembre

TARIF ATELIERS :

  • Abonnés 35 euros
  • Non abonnés 50 euros

Renseignements : 06 29 57 10 23

Contact : cliquez ici !

A très bientôt aux Batignolles, bonne pratique à tous.