Chers Amis du Yoga et d’ailleurs,

Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu. Victor Hugo

La banalisation du vocabulaire et des notions liées au Yoga ne cesse de nous surprendre, parfois de nous amuser : un Yogi, si on sollicite un moteur de recherche sur Internet avec ce simple mot, c’est tout à la fois le savon Yogi, le blouson Yogi avec empiècement tribal, la carafe Yogi (« c’est son profil extra-plat quasiment ascétique qui vaut à cette carafe son nom »), le yacht le plus grand et le plus luxueux immatriculé en France (disparu en mer Egée il y a peu), et tant d’autres marchandises. Le Yogi, l’humble Yogi pratiquant de Yoga, ne parvient que difficilement à se maintenir en première page de la recherche. L’époque du tableur Lotus, ancêtre d’Excel, n’est qu’un souvenir diffus pour les plus « expérimentés » d’entre nous ! Le vocabulaire et les images de postures de méditation n’avaient pas encore envahi à ce point la publicité. Le Yoga en a certes vu d’autres, et l’important est que notre culture intègre progressivement les valeurs qu’il porte.

En présence de ces courants, invoquons la protection de Ganesh afin de poursuivre les projets vivekiens sans nous laisser happer par ces effets de mode. Mais, objectera-t-on, par quel détour un occidental pourrait-il faire référence à un personnage à corps d’homme et tête d’éléphant ? Quelle en est la symbolique ? Ganesh est l’un des Dieux les plus vénérés en Inde. Très souvent invoqué lorsque l’on lance un projet ou pour protéger une maison, il se trouve à l’entrée. La partie Homme représente le principe manifesté de la création, donc inférieure au non-manifesté qui est incarné par l’éléphant ; l’esprit de Ganesh est à l’image du cosmos. Massif , puissant, sage, doté d’une grande mémoire, on ne compte plus les qualités cosmiques de l’éléphant.

Le Maître-des-obstacles, un des noms de Ganesh, est également le patron des écoles, il sera le scribe du Mahâbhârata. Il est le meilleur des guides, symbole de l’union entre microcosme et macrocosme et nous rappelle que lors du lancement d’un projet, une part nous échappe. Parmi ses attributs, un bol de friandises, un gâteau à ses pieds, petite douceur qui récompense le chercheur de vérité. Et peut-être la bienveillance ?

Un aspect positif de la vulgarisation et de la nouvelle notoriété des valeurs de la sagesse orientale est qu’un livre passionnant comme celui de Matthieu Ricard sur la force de la bienveillance, « Plaidoyer pour l’altruisme » (éditions De Noyelles, 2013), trouve un large public. Cet ouvrage conséquent et documenté approfondit notamment les recherches actuelles en neurosciences sur ces sujets, et propose une analyse de la place de l’altruisme dans nos sociétés occidentales.

La bienveillance et l’auto-bienveillance sont au cœur d’une pratique de yoga bien conduite et se développent, au fil des années. Comme le dit Matthieu Ricard, c’est un entrainement de l’esprit, un apprentissage, complété pour le yoga par la puissance d’une pratique corporelle intense.

Le prochain atelier, Dimanche 29 mars, sera consacré à « Cultiver bienveillance et auto-bienveillance grâce au Yoga ».

PROCHAINS ATELIERS

  • Dimanche 29/03/2015 10h-13h : Cultiver bienveillance et auto-bienveillance grâce au Yoga
  • Dimanche 12/04/2015 10h-13h : Pratique approfondie avec Serge
  • Dimanche 7/06/2015 10h-13h : Méditation et postures de l’Assise.

VACANCES

Pour les vacances de Pâques, Viveka fermera le vendredi 24 avril après les cours, reprise le lundi 4 mai.
Pont du 8 mai: pas de cours le samedi 9 mai

Pour toutes les activités de Viveka, vous pouvez vous inscrire par texto ou appel, au 06 29 57 10 23, ou bien par mail, réservations.

Bonne pratique à tous, et à très bientôt aux Batignolles !